N°2 Printemps 2019
Edito: un atelier d’écriture, mais quid des photes d’orthographe ?
Depuis un peu plus d’un an, la Fondation Raymond Devos propose des ateliers d’écriture créative dans la Maison-musée.
Bon nombre d’entre vous se questionnent (à juste titre) et nous questionnent sur ce que cette pratique peut bien signifier concrètement.
Alors, concrètement ?
Eh bien comme mise en bouche, ce peut être trouver la définition de mots qui n’existent pas, créant un dictionnaire absurde dans l’esprit du clown-poète. Puis l’on poursuit avec un dialogue à trous tiré d’un sketch, où votre personnage est entièrement à inventer en fonction des réponses de l’autre ; votre partenaire en écriture sera l’autre personnage, et la
 réunion de vos deux écrits donnera un savoureux moment de « non-sense ». Pour finir, une partie de Cartomenteur : avec cinq cartes de tarot en mains, saurez-vous créer de toutes pièces la vie de votre voisin en cinq minutes ?
Ces exercices ne sont que des exemples et des prétextes à l’expression de chacun. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. On ne corrige pas les fautes (de syntaxe, à peine, d’orthographe, jamais), personne ne regarde par dessus votre épaule, ce n’est pas l’école !
Un atelier d’écriture, c’est un moment pour redécouvrir un élément du quotidien de façon ludique (ou plus sérieuse, à vous de vous approprier la consigne !) dans l’univers de Raymond Devos. Nos maîtres mots ? Absurde & Poésie.