La construction du musée Raymond Devos avance !

La Fondation Raymond Devos ouvre l’année prochaine, à Saint-Rémy-Les-Chevreuse, un musée consacré à l’artiste.

Elle transforme la demeure de Raymond Devos pour y accueillir le public : jeunes et moins jeunes en mal d’imaginaire absurde et de jeux de mots.

Cygnes du parc de la Hiéra, propriété de Raymond Devos, qui abritera le musée.

Cygnes du parc de la Hiéra, propriété de Raymond Devos, qui abritera le musée.

On y proposera un parcours de sons et lumière thématique racontant sa riche carrière autour des arts du cirque, de la musique, de l’écrit et du music-hall. Cette belle villa 1860 est plongée dans un superbe parc traversé d’une rivière et agrémenté d’un bassin où Raymond Devos nourrissait canards et cygnes, faisant de ce lieu une parenthèse apaisante et bucolique.

Le projet de construction du musée  a réellement commencé l’année dernière.

L’équipe de la Fondation a dû entièrement modifier la maison de l’artiste pour la mettre aux normes qui régissent les espaces recevant des publics : construction de nouveaux sanitaires et d’un ascenseur pour les handicapés, sécurisation du parc pour l’accueil des visiteurs.

Par ailleurs,  la maison a été réaménagée pour devenir un musée interactif et novateur dans son concept. Il s’agit en effet du premier musée consacré à un artiste humoriste. La difficulté résidait dans la nécessité de plonger le visiteur dans l’imaginaire à travers les spectacles et la collection, composée essentiellement de manuscrits, d’accessoires de scène et d’instruments – sans oublier le lieu !  Nous achevons le gros œuvre en ce moment : toute l’électricité a été refaite, les locaux techniques ont été aménagés, les installations pour alimenter le son et les écrans sont faites, les sols, murs et plafonds sont prêts à recevoir peinture, photographies, textes et mobilier.

Le scénographe, chargé de traduire en espace et en parcours scénographique le projet d’exposition et de mise en valeur des contenus multimédias du musée, avance sur la réalisation de ses plans pour la production du mobilier scénographique.

Le contenu des vidéos qui seront projetées est en cours de réalisation.

Les ateliers de menuiserie Saint-Jacques, de la Fondation de Coubertin, s’apprêtent à travailler à la réalisation des meubles.

En parallèle, nous avons aussi achevé la rénovation d’un studio mitoyen au musée qui permettra d’organiser des résidences d’artistes dans le cadre des actions de la Fondation et des activités du musée !

Éléonore Assante Di Panzillo,
Déléguée Générale de la Fondation